Le Château de Cadillac, un lieu gorgé d’histoire

Premier jour de printemps, une après-midi ensoleillée : il est temps d’aller visiter le Château de Cadillac que j’observe tous les matins depuis maintenant bientôt un mois.

Curieuse de découvrir l’intérieur de cette magnifique bâtisse, j’étais déterminée à en connaître son histoire.

Une imposante façade

Accueillie dans la cours d’honneur, mon regard est aussitôt attiré par l’imposante façade illuminée par les rayons du soleil et sublimée par un ciel dégagé, d’un bleu presque parfait.

Arrivée au rez-de-cours, dans ce qui était autrefois les appartements du duc et de la duchesse, je suis surprise par les immenses tapisseries accrochées aux murs.

Les imposantes cheminées de marbres et les plafonds peints s’associent à ces dernières pour faire de ce lieu un lieu unique, d’un décor si particulier qu’il en devient reconnaissable parmi d’autres.

Seule dans le château, je le visite pièce par pièce et se dégagent alors un silence et une atmosphère non dénués de sens …

Il est temps de découvrir son histoirE

J’apprends pendant ma visite que ce château fût construit à la demande de Jean-Louis de Nogaret de La Valette, plus connu comme le Duc D’Epernon, après qu’il ait été favori du roi Henri III.

En effet, après le règne d’Henri III, le Duc d’Epernon se retrouve au service du roi Henri IV.

Et c’est là que les premières mésententes commencent.

La puissance du Duc d’Epernon agaçait Henri IV, qui décida d’ignorer les demandes du duc et de régner à sa façon.

Il faut dire que Monsieur De Nogaret de La Valette avait apparemment un sacré caractère !

Ayant marre d’avoir à supporter ses sauts d’humeur, Henri IV l’écarta loin de la capitale en l’envoyant en province mais avec tout de même le droit de se construire une demeure à la hauteur de son statut.

Ainsi est né le Château de Cadillac – comme quoi il y a parfois du bon à avoir un mauvais caractère.

Pillé lors de la Révolution

Hérité dans un premier temps par les générations successives, le Château de Cadillac fût ensuite pillé lors de la Révolution puis acquis par l’Etat.

C’est après avoir été laissé à l’abandon quelques années, qu’en 1818 le Château de Cadillac devint une centrale de force pour femmes.

Je vous avoue qu’il a tout de même était difficile pour moi d’oser imaginer les pièces du château en dortoir d’une prison, ou en infirmerie.

Les ornements, dorures et peintures pourraient laisser penser à une prison dorée, malheureusement il n’en est rien. Cette prison détenait le plus haut taux de mortalité carcérale.

Afin de témoigner de cette période noire de l’histoire du château, un troisième étage accessible fin 2018 sera totalement dédié aux années d’occupation carcérale. Ce sera pour moi l’occasion d’aller visiter le château une seconde fois.

En attendant, je conseille à tous les amoureux d’histoire d’aller visiter ce château qui je vous l’assure, ne vous laissera pas insensible.

Ce lieu si riche en histoire transmet en ses murs une partie de son passé, permettant à chacun de ressentir pleinement son héritage et donnant à réfléchir sur ce qui était autrefois ce lieu de démesure.

Et si vous êtes également amateur de vin, la Maison des Vins de Cadillac vous propose pour 9.50€ de visiter le château et également de profiter par la suite d’une initiation à la dégustation au cœur des salles historiques du château !

L’occasion de découvrir 3 vins issus des appellations Premières Côtes de Bordeaux, Cadillac, Côtes de Bordeaux et Cadillac Côtes de Bordeaux !

Pin It on Pinterest

Share This
0
Votre panier